Le Renoir de Biscarrosse dévoile sa nouvelle palette

Site historique de la commune landaise, le Renoir a achevé le 30 avril une période de travaux importants : la rénovation de ses 2 salles et l’extension à 2 salles supplémentaires.

Au cœur de la ville de Biscarrosse, s’élève Le Renoir, cinéma aux lignes Art Déco qui garnit le paysage depuis plusieurs décennies. Un site historique dont les 2 salles ont peu à peu commencé à manquer de confort d’après son directeur, Pierre Mandeau. L’exploitant a alors déroulé le plan de rénovation en deux temps pensé par son père, dont il a pris la relève à la tête du cinéma il y a quelques mois.

Une première salve de travaux a ainsi débuté en mai 2018 avec l’objectif de doubler le volume de l’établissement. Le 30 janvier, les deux nouvelles salles de 238 et 76 fauteuils ont ainsi ouvert au public, portant la capacité totale à 643 sièges. Dans le même temps, les deux salles historiques fermaient leurs portes pour plusieurs semaines de rénovation. Leur nombre de places a été revu à la baisse, respectivement de 236 à 140 et de 91 à 80 fauteuils, pour installer des sièges plus larges et espacés.

Le 30 avril dernier, l’ensemble des travaux a été achevé pour dévoiler un complexe gradiné de 535 sièges. Un nouveau hall de 100 m2 divisé en deux parties, dont un espace d’exposition, est complété par un bar qui propose une offre d’alcools grâce à l’obtention de la licence III. « Nous proposons par exemple des coupes de champagne pour les séances d’opéra ainsi que des verres de vins en accompagnement de la place pour la Saint-Valentin », décrit l’exploitant.

Doubler la fréquentation

« Il était devenu important d’apporter un nouveau confort aux spectateurs, Le Renoir étant l’un des seuls lieux de vie de la commune », explique Pierre Mandeau. Un confort acoustique et visuel, avec l’équipement d’un son 7.1 et de la 4K dans la plus grande salle. Un confort aussi en matière de choix des films, en collaboration avec Véo qui assure la programmation du site depuis un vingtaine d’années. « Forcément, cette nouvelle capacité permet une meilleure exposition des films et plus de variété, avec le souhait d’avoir une salle uniquement dédiée à l’Art et Essai. » Classé, le cinéma espère conserver ses trois labels malgré une programmation davantage tournée vers le grand public. Le travail sur l’animation va également être développé tout en poursuivant les rendez-vous propres au Renoir, à l’instar du festival du film allemand en lien avec le jumelage de Biscarrosse avec le district de Forchheim (Bavière). Pour l’accueil et l’animation, Pierre Mandeau peut s’appuyer sur une équipe de 4 salariés à temps plein.

L’effet nouveauté bénéficie déjà au site qui a attiré un public nombreux venu dès l’ouverture des deux salles en janvier. Cette nouvelle configuration justifiait de tabler sur une fréquentation à 100 000 entrées annuelles via une étude de marché menée il y a plusieurs années. Mais la croissance de population de Biscarrosse incite l’exploitation à revoir à la hausse ses ambitions. Ainsi, un objectif à terme de 120 000 billets permettra de doubler la fréquentation de l’ancien Renoir et ses 65 000 entrées annuelles. Une ambition raisonnable, « le cinéma étant situé dans une station balnéaire, le bassin de population approche les 100 000 habitants l’été » contre 15 000 le reste de l’année.

Le hall rénové