Le pop-corn dans tous ses états : Les marchés qui « pop » du « corn »

C’est la confiserie star des salles de cinéma. Les spectateurs l’aiment pour son goût et sa commodité, les cinémas pour sa grande rentabilité. Mais à regarder au-delà du gobelet – ou du seau –, on découvre un monde bien plus vaste et varié que celui d’un simple petit grain de maïs soufflé ! Partie 3 : les tendances du marché.

Fort d’une riche histoire, le pop-corn apparaît aujourd’hui comme un produit incontournable de la confiserie cinéma et doté d’une multitude de particularités. Mais si le marché semble stabilisé en France et saturé en Amérique du Nord, il commence à peine à éclater dans d’autres pays. Ainsi, à l’image du boom de l’ensemble du secteur, la consommation de pop-corn explose en Chine. « C’est un marché relativement nouveau pour le produit », note Norm Krug, CEO de Preferred Popcorn, entreprise spécialisée qui a mené une enquête auprès des étudiants chinois. « La majorité ne consomme jamais de pop-corn à la maison, alors qu’aux États-Unis, 70 % de la consommation de pop-corn s’effectue à domicile. » Dans l’ensemble des marchés asiatiques, le pop-corn n’a pas encore la même assise qu’ailleurs, mais le secteur du cinéma en est aujourd’hui son plus efficace promoteur. « Il y a 20 ans, le pop-corn était une confiserie relativement récente au Japon aussi », rappelle Norm Krug. « Aucune distribution d’échantillons en magasin n’égale la portée que vous avez dans l’atmosphère magique d’un cinéma. »

Le pop-corn en plein boom dans les salles chinoises.

Vous prendrez bien un seau ?

Pour Patrice Benoit, dirigeant de Benoit Ciné Distribution, l’innovation et l’impulsion en matière de pop-corn ne se jouent actuellement pas au niveau de son contenu, mais de son contenant. « De beaux gobelets à l’effigie des films non seulement attirent l’œil, plaisent aux clients, mais créent aussi de l’animation et recrutent de nouveaux clients. D’autant plus qu’ils peuvent inciter à acheter des tailles plus grandes, voire des seaux métalliques collector, que les spectateurs seront d’autant plus enclins à acquérir à nouveau pour les collectionner ! »

C’est là que le pop-corn dévoile, au final, son plaisir ultime : le partage. « Sachant que 85 % des spectateurs de cinéma viennent en salles accompagnés, le pop-corn reste le produit confiserie le plus simple à partager ! »

Des seaux pop-corn collector à l’effigie de Jurassic World.