Le Festival de Cannes officiellement reporté

©Mathilde Petit/FDC

C’est officiel depuis le début de soirée : la 73e édition de Cannes ne pourra pas se tenir aux dates prévues, du 12 au 23 mai prochain.

« En cette période de crise sanitaire planétaire, nous avons une pensée pour les victimes du COVID-19, et nous exprimons notre solidarité avec tous ceux qui luttent contre la maladie », déclarent les organisateurs. Plusieurs hypothèses sont à l’étude afin de préserver le déroulement de la manifestation, dont la principale serait un simple report, à Cannes, fin juin-début juillet 2020.

L’équipe fera connaître sa décision, dans le cadre de la concertation actuelle avec l’État et la mairie de Cannes ainsi qu’avec le conseil d’administration du Festival, les professionnels du cinéma et l’ensemble des partenaires, « dès que l’évolution de la situation sanitaire française et internationale nous permettra d’en évaluer la possibilité réelle. […] D’ici là, le Festival de Cannes joint sa voix à toutes celles et ceux qui demandent avec fermeté que chacune, que chacun, respecte le confinement général et fasse preuve de solidarité en ces moments difficiles pour le monde entier. »

Selon beaucoup de professionnels, cette décision met aussi en exergue le blocage de l’ensemble de la chaîne de production cinématographique, en France comme à l’international. Beaucoup de films en lice pour la sélection cannoise, en cours de finition, ne sont pas en mesure de compléter leur post-production. Des difficultés logistiques qui vont se répercuter sur nombre de calendriers.

De son côté, le Marché du Film a annoncé le lancement d’un marché virtuel « pour les professionnels impactés par le Covid-19 ». Il prendra la forme d’une plateforme de visionnement en ligne ainsi que de vidéo-rencontres entre participants. Le marché virtuel est ouvert à tous les accrédités ayant déjà effectué leur inscription. La tarif, de 185 euros, inclus un abonnement d’un an à la plateforme professionnelle Cinando.