Le concours Mieux manger au cinéma décerne ses prix

Les lauréats du concours Mieux manger au cinéma, le 3 mai 2022 au Louxor. ©Mieux manger au cinéma

Portée par l’association éponyme avec l’objectif de renouveler l’offre alimentaire des cinémas, la première édition de ce challenge culinaire a dévoilé son palmarès le 3 mai lors d’une soirée au Louxor, à Paris.

C’est en partant du constat que « l’offre de confiserie ne présente quasi exclusivement que des produits souvent trop gras ou trop sucrés dont on sait désormais qu’ils nuisent à notre santé tout en faisant peu de cas de la transition écologique en cours », que l’association Mieux manger au cinéma a vu le jour. Impulsée par Carole Scotta, présidente de Haut et Court, Monique Barbaroux, trésorière au ministère de la Culture, et Elisabeth Martin, secrétaire de l’Agence Alimentation Générale, l’association bénéficie du soutien du CNC. 

Première de ses actions, le concours Mieux manger au cinéma, lancé en novembre dernier, visait à « changer l’offre alimentaire des salles », à travers quatre contraintes spécifiques : , des produits originaux pour le cinéma ; gourmands, bons pour la santé et la planète ; sans ajouts nocifs ; créatifs et anti-gaspi. Concourant dans trois catégories – adaptation de produits existants, création et jeune pousse – les participants ont défendu leur produit entre janvier et avril auprès d’un jury co-présidé par l’actrice Laure Calamy et la cheffe Chloé Charles. Mardi soir au Louxor, six prix ont été décernés. 

  • Prix du meilleur espoir : Nanigiri pour ses onigiris, des triangles de riz garnis d’une farce enveloppés dans une algue nori.
  • Prix du coup de cœur : Kignon pour ses biscuits fabriqués par des personnes handicapées à base de pains inutilisés.
  • Prix à boire : Bienfaits pour ses infusions désaltérantes et 100 % naturelles, sucrées par le fruit, qui utilisent les plantes médicinales d’une production agricole “maison”.
  • Prix salé : Breizh Pop pour ses pop-corns vinaigre de cidre et algues marines, à base de produits locaux et moins gras.
  • Prix sucré : Elsy snacks pour ses billes soufflées de lentilles coreils enrobées au chocolat au lait, noir ou coco.
  • Prix glacé : Le Verger perdu pour sa glace au malt d’orge, sans sucre ajouté, proposée en pot ou en bâtonnets.

Les produits lauréats seront présentés lors des rencontres art et essai de l’Afcae à Cannes, puis proposés à l’ensemble des cinémas adhérents à Mieux manger au cinéma à partir de septembre. Entre temps, l’association ouvrira en juin une rubrique « bonnes pratiques et ressources », avant de lancer en décembre sa plateforme collaborative ainsi que la première édition de l’événement Chefs au cinéma. 

Les News