L’Acreamp devient Cinéphilae

Le rendez-vous Acreamp/Cinephilae est acceuilli depuis hier au Cine 32 de Auch.

À l’occasion de ses 40 ans et à l’image de sa perpétuelle évolution au service des salles, l’Association des cinémas de recherche et d’essai d’Aquitaine, du Limousin et de Midi-Pyrénées a dévoilé hier sa nouvelle identité. 

Un changement d’identité « mais pas d’orientation », souligne Luc Cabassot, délégué général de la structure. « De fait, l’acronyme territorialement très marqué ne correspondait plus à la nouvelle configuration née de la fusion des régions. » Le nouveau nom et le nouveau logo  marquent, en plus, « notre attachement à l’art et essai, et ce cube qui représente autant une boîte à idées qu’une salle de cinéma, à remplir d’émotion et de spectateurs ». 

L’association – qui, entre autres, coordonne et finance pas moins de 200 animations annuelles dans les salles (tournées avec des équipes de films, ateliers jeune public, ciné-concerts…) – compte renforcer son action « comme vecteur du retour du public en salle », sujet d’échange retenu pour son assemblée générale de ce 28 juin dernier. La veille, la célébration était de mise au Ciné 32 de Auch qui accueille la réunion. Avec, au programme, avant-premières, cérémonie d’anniversaire, soirée festive, en présence des adhérents et partenaires.

Rejointe depuis sur les territoires voisins par d’autres associations de cinémas construites sur le même modèle (l’ACCILR, les CINA), et toujours en lien fort avec l’Afcae, notamment son groupe associations territoriales – « un lieu essentiel d’échanges de bonnes pratiques et de stratégies » –, Cinéphilae compte utiliser toute sa palette d’actions. Formations, visites de tournage, prévisionnements, work-in-progress de cinéma d’animation… 

Mais la première force de l’association reste l’union. « Depuis la création de l’Acreamp, avec le soutien de CNC, de la Drac et de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, nous avons vu tout ce qu’a permis l’accompagnement des pouvoirs publics. Il nous faut à tout prix préserver ce maillage de cinémas de proximité que le monde entier nous envie, participer à la sortie de crise, en étant réactifs et inventifs. C’est aussi cet élan qu’incarne ce changement d’identité solaire. Tous ensemble, tout est possible. » 

Plus d’infos dans le Boxoffice Pro n°423 du 29 juin 2022.