La nouvelle commission pour désigner le candidat français aux Oscars est nommée

© Academy of Motion Picture Arts and Sciences

Après avoir réformé le processus de sélection, la ministre de la Culture a nommé les sept professionnels chargés de choisir le film qui représentera la France dans la catégorie « Meilleur Film International » aux Oscars 2023. 

Rima Abdul-Malak a nommé, sur proposition du Président du CNC, les exportateurs Hengameh Panahi et Grégoire Melin, les producteurs Philippe Rousselet et Didar Domehri, les réalisateurs Jacques Audiard et Michel Gondry, et, en tant que personnalité qualifiée, Ariane Toscan du Plantier, qui désigneront donc le candidat français pour la cérémonie des Oscars du 12 mars 2023.

Une commission dont la composition a changé, « pour mieux tenir compte des spécificités de la compétition des Oscars  », et dont la Ministre a officialisé les changements par un arrêté paru au Journal officiel le 27 juillet. Les représentants d’institutions ne sont donc plus membres –  soit le délégué général du Festival de Cannes (actuellement Thierry Frémaux), le président d’UniFrance (Serge Toubiana) et la présidente des César (Véronique Cayla) –  la commission étant désormais composée de sept professionnels du cinéma : deux exportateurs, deux producteurs, deux réalisateurs et une personne qualifiée dans le domaine, toujours nommés chaque année par la Ministre de la Culture. Le président du CNC et celui d’UniFrance assistent aux réunions en qualité d’observateurs.

Les sept professionnels se réuniront deux fois avant leur choix final : le 15 septembre pour établir une présélection de 3 à 5 films, puis le 22 septembre pour auditionner les producteurs et exportateurs de ces films présélectionnés. Ils transmettront le dossier de candidature du film choisi à l’Académie des Oscars avant le 3 octobre 2022.

Autre changement dans le processus : les films souhaitant représenter la France aux Oscars devront déposer formellement leur candidature, cette année,  avant le 1er septembre 2022. 
Le CNC rappelle que ne sont éligibles que les longs métrages sortis entre le 1er janvier et le 30 novembre 2022, en langue majoritaire autre que l’anglais (mais pas nécessairement le français), dont l’équipe artistique est à majorité française.

Les News