La FNCF prépare la nouvelle reprise

Le public en nombre à minuit pour la réouverture des 5 Caumartin (Paris) ©5 Caumartin

La Fédération nationale des cinémas français a entamé des consultations en vue « d’une possible réouverture des salles », avec le souci d’assurer une offre de films forte au moment de la nouvelle reprise.

« Il s’agit de recueillir les avis des pouvoirs publics, des distributeurs/éditeurs de films et bien sûr des instances de la Fédération (bureau et conseil fédéral) qui se réuniront cette semaine », a précisé la FNCF auprès de ses adhérents. « L’objectif est que cette nouvelle étape puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles d’ouverture des salles comme d’exploitation des films, afin que notamment ceux-ci soient nombreux à être au rendez-vous. » 

La Fédération poursuit par ailleurs sa mobilisation pour l’autorisation des séances scolaires et a fait savoir qu’après les pétitions, les courriers aux élus et les tribunes émanant de tout le secteur, le BLIC, le BLOC et l’ARP ont adressé vendredi 13 novembre un courrier au Premier ministre pour lui demander d’autoriser les groupes scolaires et périscolaires de se rendre au cinéma.

Enfin, dans le cadre de son point complet sur les nouvelles mesures de soutien, la FNCF informe que le formulaire de demande du volet « subvention » prévu dans le cadre du dispositif « soutien renforcé » sera mis en ligne sur le site du CNC dès aujourd’hui, sur le même modèle que celui du fonds de compensation des pertes d’exploitation. 

Pour rappel, le dispositif prévoit que tous les cinémas puissent bénéficier d’un soutien financier supplémentaire calculé sur la base d’une année normale de soutien généré. Ce soutien sera versé sous une double forme (« subvention » et « avance exceptionnelle » ). Il permettra de disposer :

  • pour la petite et moyenne exploitation, d’une année de soutien supplémentaire dont sept mois de soutien sous forme de subvention définitive et cinq mois sous forme d’avances remboursables sur le soutien à venir ;
  • pour les sept grands circuits, de neuf mois de soutien supplémentaire dont 2,5 mois sous forme de subvention définitive et 6,5 mois sous forme d’avances remboursables.

Les News