La Fédération Wallonie-Bruxelles relance son opération “J’peux pas, j’ai cinéma !”

Le Churchill, à Liege, est l'un des 37 cinémas participant à l'opération.

Pendant cinq semaines, 20 000 places à 1 euro sont proposées pour soutenir les films art et essai.

Après deux éditions pour la réouverture des salles, à l’été 2020 et 2021, le Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles relance l’opération « J’peux pas, j’ai cinéma ! ». Du 1er septembre au 11 octobre, 20 000 places pour des films art et essai seront ainsi disponibles au tarif de 1 euro, dans 37 cinémas et centres culturels participants, pouvant être réservées sur le site dédié à l’opération. Pour chaque ticket vendu, la Fédération Wallonie-Bruxelles rembourse les cinémas au tarif habituel.
« L’opération offre un accès à la culture pour toutes et tous dans le contexte économique actuel difficile pour de nombreux ménages. Elle soutient également les exploitants et les distributeurs de cinéma », explique Bénédicte Linard, ministre de la Culture et des Médias, à l’initiative de l’opération.

Après le succès des éditions précédentes, 26 salles s’ajoutent cette année aux 11 cinémas art et essai soutenus structurellement par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les films disponibles à 1 euro sont en effet les films art et essai « des distributeurs reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles », ainsi que les films ayant bénéficié d’une aide à la production et/ou à la promotion du Centre du cinéma et de l’audiovisuel, tous distributeurs confondus, et quel que soit le cinéma dans lequel il est programmé.

Au programme de la première semaine figurent notamment les sorties de la rentrée en Belgique, comme Nobody Knows de Hirokazu Kore-eda ou La Nuit du 12 de Dominik Moll, des films en continuation (Decision to Leave, Compartiment n° 6 , As bestas…), puis le nouveau film des frères Dardenne, Tori et Lokita, qui sort dès le 7 septembre dans son pays.
Pour le public, il est possible de réserver jusqu’à 4 places pour la séance de son choix, sachant toutefois que le nombre de places disponibles par séance est limité. 

Les News