Indépendance(s) et Création 2021 est annulé

Le Ciné 32 de Auch, au lendemain de l'incendie du 29 juillet 2021.

Parmi les rendez-vous attendus de la rentrée cinématographique art et essai, le festival porté par Ciné 32 renonce à tenir sa 24e édition.

Et ce n’est pas un virus qui aura eu raison de la détermination de l’équipe, mais le feu qui a touché le cinéma fin juillet, détruisant la façade arrière, les bureaux et endommageant la structure du hall, tandis que les salles et le matériel de projection restaient intacts, protégés par les portes coupe-feu du bâtiment. Les échéances des travaux nécessaires à la réouverture étant « trop serrées et incertaines » et dans le doute de pouvoir garantir « des conditions satisfaisantes, de confort comme de sécurité », les organisateurs ont donc opté pour une annulation anticipée du festival qui devait se tenir du 6 au 10 octobre prochains.

« Aussi difficile à prendre soit-elle, cette annulation est tournée vers l’avenir – on va le reconstruire plus beau qu’avant, notre cinéma, et faire une belle édition en 2022 ! – et elle renforce, si besoin était, notre détermination à défendre toutes les valeurs que fait vivre le festival « Indépendance(s) et Création », créé en 1998 sur la dynamique du travail de Ciné 32, et loin de tout esprit de compétition », rappellent Alain Bouffartigue, Sylvie Buscail, Carine Vene et Rémi Nelson Borel de l’équipe du festival.

La sélection 2021 qui avait été pratiquement finalisée sera toutefois communiquée bientôt. « Les films que nous avions choisi d’aider pourront ainsi avoir un peu de la visibilité que le festival aurait dû leur apporter, tant auprès des exploitants que des cinéphiles privés de cette découverte au festival. » 

La réouverture du Ciné 32, avec des aménagements provisoires, est prévue pour le 20 octobre. Le chantier de reconstruction et les réparations devraient se poursuivre en parallèle durant plus de six mois. 

Affaire classée
Arrêté la nuit même de l’incendie le 29 juillet, son responsable a été condamné le 26 août à un an de prison ferme, assorti d’une obligation de soins. Le jeune homme s’est toujours défendu d’avoir voulu mettre le feu au cinéma de Auch… mais juste à une poubelle.

Les News