Douarnenez retrouve une Balise

La Balise, salle 1

Rénové par un duo fort de son expérience dans la production, l’ancien cinéma K fermé depuis trois ans reprend vie ce samedi soir pour porter son lot de nouvelles propositions cinématographiques à la commune balnéaire du Finistère. 

Après les festivités de ce week-end de « pré-ouverture » composé d’une soirée Tuche 4 – avec frites servies dans la cour extérieure – et le lendemain l’avant-première de Tous en scène 2 et le court métrage Change-couleur de Stéphane Olijnyk, le cinéma rebaptisé La Balise proposera, dès mercredi 22 décembre, une cinquantaine de séances par semaine.

Avant de remettre le site en activité, les associés Chiaa Babya (spécialiste du financement du cinéma au sein de la Sofica Cofinova) et Simon Ingelaere (associé aux Films du Pingouin, société de production centrée sur les courts métrages) ont entrepris d’importants travaux. Si la salle 2 de 98 fauteuils a pour l’heure été conservée en l’état, la grande salle du bas a été mise en accessibilité (196 places + 5 places PMR) et entièrement refaite, du changement des sièges à la centrale de traitement de l’air, en passant par l’installation du tout à l’égout ! Parmi les éléments de métamorphose figure l’aménagement d’un espace de convivialité, incluant le hall d’accueil, un petit café-bar et la grande cour à l’avant du bâtiment destiné à être exploitée en terrasse à la belle saison. La façade et son enseigne sont, pour leur part, en cours de finalisation.

Le comptoir a été réalisé par l’atelier Ribines, un jeune collectif local d’architectes, menuisiers et charpentiers.

La Balise poursuit une vocation généraliste auprès d’un public qui, jusqu’ici, devait faire 20 à 25 minutes de voiture vers Quimper pour voir les titres grand public et familiaux. Le hors cinéma aura aussi toute sa place, avec notamment des concerts live, dans une programmation qui se veut complémentaire du Club, mono écran art et essai associatif de la ville. « Je me positionnerai sur une très petite partie de titres art et essai, autour de rencontres, d’animations, de festivals [chaque fin d’été, les deux cinémas de la ville accueillent le Festival de cinéma de Douarnenez, ndlr.], d’autant plus que notre espace d’accueil s’y prête particulièrement », précise la directrice Anaïs Pitkevicht qui vise le classement ainsi que le label Jeune Public et compte sur une collaboration productive avec l’association Toile d’essai en charge du Club. « Les deux cinémas ont coexisté à Douarnenez, avec une programmation transversale réfléchie ensemble, le renforcement des propositions ne pourra que renforcer l’envie de sorties cinéma du public. » 

Le K réalisait 25 000 entrées annuelles, « dans des conditions difficiles de vétusté, de froid et d’humidité », note Anaïs Pitkevicht. Nul doute qu’avec son nouveau souffle et rayonnement, La Balise atteindra son objectif de 30 000 spectateurs.

Focus complet à retrouver dans le Boxoffice Pro du 5 janvier 2022

Les News