Disney, Warner et Sony suspendent leurs sorties de films en Russie

Morbius ©Sony Pictures/Marvel

Hollywood commence à réagir concrètement à l’invasion de l’Ukraine.

Disney est le premier studio à s’être ouvertement positionné, via la publication, dans la nuit, d’un communiqué annonçant la mise en pause des sorties de ses films en salles, dont celle le 10 mars du prochain Pixar, Alerte rouge, « en raison de l’invasion injustifiée de l’Ukraine et de la crise humanitaire ». La firme de Burbank indique suivre avec attention l’évolution de la situation pour « prendre de nouvelles décisions commerciales ». En attendant, « face à l’ampleur de la crise des réfugiés qui se profile, nous travaillons avec nos ONG partenaires pour fournir une aide urgente et d’autres soutiens humanitaires aux réfugiés ».

À la suite de l’annonce de Disney, Warner a emboîté le pas, suspendant la sortie russe de The Batman de Matt Reeves prévue le 3 mars, « au regard de la crise humanitaire en Ukraine », précise la maison-mère du studio WarnerMedia, dans un communiqué relayé par la presse américaine. « Nous continuons de suivre l’évolution de la situation et espérons une résolution rapide et pacifique de cette tragédie. »

Sony s’est également prononcé quelques heures plus tard sur la sortie prévue le 24 mars de son blockbuster Marvel Morbius sur le marché russe. « Compte tenu de l’action militaire en cours en Ukraine, de l’incertitude et de la crise humanitaire qui en découlent dans la région, nous suspendons nos sorties de films prévues en Russie, y compris celle de Morbius », révèle la communication relayée par la presse américaine. 

Morbius ©Sony Pictures/Marvel