Deuxième feu vert en CDACi pour le projet Première Cinémas de Frontignan

Projection Première Cinémas de Frontignan, vue de face
Projection Première Cinémas de Frontignan, vue de face, dans les anciens chais de la ville © Grima & Loussouarn Architectes

La CDACi de l’Hérault, réunie ce 26 septembre, a autorisé, de manière tacite faute de quorum, l’établissement sous enseigne Première Cinémas de Frontignan, présenté à nouveau devant la commission départementale sous la forme d’un complexe de 4 salles et 595 fauteuils.

Le projet est porté par Charles Vintrou, directeur général du GPCI et Priscilla Schneider (directrice du CinéMistral de Frontignan) en association avec Reginald de Guillebon (holding Hildegarde). Il avait reçu une première fois le feu vert de la commission en octobre 2018, alors pour un complexe de 6 salles et 744 fauteuils, avant de se voir retoqué en CNACi en mai dernier, en même temps que le projet rival de Véo Archipel de Thau, 8 salles et 1 082 places, de la commune voisine de Balaruc-les-Bains.

Redimensionné à 4 salles pour 595 fauteuils, le nouveau projet Première Cinémas est toujours implanté en cœur de ville, dans d’anciens chais muscaticoles en bordure de canal. En attendant, le CinéMistral, unique mono-écran municipal de la ville de 23 000 habitants et dont GPCI assure la DSP, vient de rouvrir ses portes ce 25 septembre après cinq semaines de travaux de rénovation (remplacement de la banque d’accueil, reprise de la salle, réfection du hall, des murs et des sols, des sanitaires et mise en conformité PMR).

Le Cinémistral de Frontignan
Le Cinémistral de Frontignan, à l’occasion de ses 20 ans, en octobre 2018

Dans la commune sétoise voisine, Véo Cinémas, qui y a repris le Comœdia de 3 salles depuis novembre 2018, s’apprête à remettre en activité le deuxième cinéma historique de la ville, Le Palace (3 salles), fermé depuis près de dix ans après des travaux de rénovation. Le réseau devrait par ailleurs re-présenter  en CDACi son projet de multiplexe à Balaruc.

Les News