De nouvelles mesures CNC pour la reconquête du public jeune

Le Péril Jeune de Cédric Klapisch ©GBVI

Le président du Centre, Dominique Boutonnat, a annoncé, lors des Rencontres nationales art et essai de Cannes, des moyens supplémentaires à destination des salles pour séduire les jeunes, dont la création d’un fonds « jeunes cinéphiles ».

Participant pour la première fois aux rencontres cannoises de l’AFCAE, le président du CNC était accompagné de la directrice du Cinéma Magali Valente et de son adjoint Lionel Bertinet pour présenter ce lundi 5 juillet les contours des soutiens et nouveaux dispositifs très attendus de la part des exploitants art et essai. 

Le tout nouveau fonds “jeunes cinéphiles”, doté de façon « très conséquente » en attendant plus de précisions sur l’enveloppe qui lui sera allouée, sera mis en place dès cet été pour être effectif dès septembre prochain. Avec un processus d’attribution identique au classement art et essai, il sera destiné à récompenser les actions menées par les salles entre l’automne 2021 et l’automne 2022. Le cahier des charges implique l’adhésion au pass Culture, l’organisation de trois actions mensuelles minimum à destination du public jeune et la mise en place d’une stratégie de communication digitale sur internet et les réseaux sociaux. À noter enfin que cette aide forfaitaire, attribuée en fonction de la qualité des actions menées, aura un plancher minimum de 8 000 euros par cinéma pour une saison. 

Lionel Bertinet, Dominique Boutonnat, François Aymé et Magali Valente à Cannes ©Boxoffice Pro

Le président de l’AFCAE François Aymé et les autres représentants de l’association ont salué cette annonce qui complète l’action menée par le CNC en matière de postes de médiateurs, et dont Dominique Boutonnat compte doubler le nombre dans les deux ans à venir. Le président du CNC a par ailleurs indiqué qu’il allait interroger tous les nouveaux présidents de région pour la poursuite des conventions triennales Etat/CNC/Régions “1 euro pour 2 euros”.

Dominique Boutonnat a aussi souligné que 800 jeunes du service civique sont actuellement dédiés à l’action cinéma et travaillent plus spécifiquement sur le pass Culture, mais qu’ils pourront aussi être mis à disposition des cinémas pour des actions d’animation et de médiation. Toujours en faveur des publics jeunes, mais qui pourront aussi concerner les  films non recommandés art et essai, car « c’est vous qui connaissez votre public et pouvez définir les films que vous souhaitez accompagner », a déclaré le président du CNC, estimant que « dans ce domaine, il faut laisser le plus de latitude possible aux initiatives locales ». 

Concernant le prochain classement art et essai, Dominique Boutonnat a souligné le besoin d’un « état des lieux de la réforme de 2017 » et, pour cette année, d’un remaniement de la période de référence qui devait courir de mars 2019 à juin 2020, mais dont il envisage le prolongement pour atteindre une période de 52 semaines d’activité en tenant compte des mois de fermeture. Enfin, si le dirigeant du CNC assure qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour augmenter l’enveloppe de subventions art et essai dans le cadre du plan de relance, il ne garantit pas les 18,6 millions atteints l’an dernier grâce à la rallonge exceptionnelle de 2,5 millions d’euros.

Les News