Convention : Memento varie les plaisirs

Milla de Shannon Murph. ©Memento

La société de distribution d’Alexandre Mallet-Guy a présenté trois films aux exploitants lors de son rendez-vous parisien jeudi 16 janvier.

« 2019 fut une jolie année pour nous avec 1,5 million d’entrées. Un résultat atteint sans film phare contrairement aux années passées, mais avec une poignée de titres qui ont réussi à trouver leur public, à l’image d’Une intime conviction, de Chambre 212 ou des Hirondelles de Kaboul », a lancé Franck Salaün, responsable programmation, aux 180 professionnels présents dans la grande salle du Gaumont Marignan. Pour commencer sa convention, Memento a montré la bande-annonce de Cuban Network, en salles le 29 janvier. Le thriller d’espionnage d’Olivier Assayas se déroule à la fin de la guerre froide, entre La Havane et Miami, et rassemble un casting cinq étoiles avec Penélope Cruz, Edgar Ramírez ou encore Wagner Moura.

Le cinéaste Martin Provost est venu présenter La Bonne épouse.
©Tanguy Colon

Ont ensuite été projetés les films qui sortiront d’ici le Festival de Cannes. À commencer par La Bonne Épouse que son réalisateur, Martin Provost, est venu présenter. Suivant le quotidien d’une école de ménagères à la veille de mai 68, le film réunit, entres autres, Juliette Binoche, Yolande Moreau et Edouard Baer. Il sortira le 11 mars sur environ 500 copies. Ensuite, Maternal de Maura Delpero s’immerge dans un foyer pour mères adolescentes en Argentine, pays très catholique qui a une nouvelle fois rejeté le droit à l’avortement. En salles le 1er avril, il sortira sur une soixantaine de copies. Enfin, Milla de Shannon Murphy (réalisatrice de certains épisodes de la série Killing Eve) suit une adolescente atypique (Eliza Scanlen, découverte dans Les Filles du Docteur March) qui va connaître son premier amour. Il est daté au 29 avril sur une combinaison d’une grosse centaine de copies.

Si aucunes images n’ont été montrées, il convient de rappeler que Memento proposera également cette année le nouveau Quentin Dupieux, Mandibules, avec Grégoire Ludig,  David Marsais et Adèle Exarchopoulos ; Arthur Rambo de Laurent Cantet, sur un écrivain auteur de tweets anonymes haineux ; ou encore Assoiffés (titre provisoire), première réalisation de Jérémie Elkaïm, avec Marina Foïs, l’histoire d’une veuve d’un flic sympathisant FN qui s’éprend d’un clandestin iranien. Le calendrier des sorties devrait se préciser courant mai.

Les News