Cannes, l’effet “nouveaux médias” 

Interview de Adèle Exarchopoulos par Augustin Trapenard pour Brut à l'occasion du 75e Festival de Cannes le 24 mai 2022 (c)Jack Tribeca/Bestimage

TikTok, Instagram, Twitter, Facebook, Snapchat, YouTube… L’édition 2022 du Festival de Cannes a bénéficié d’une visibilité inédite sur les réseaux sociaux ; mais qui doit encore prouver qu’elle profitera aux films et aux salles de cinéma.

Avec le renfort de ses équipes éditoriales française et internationales – notamment américaines et indiennes –, le nouveau partenaire Brut. n’a pas lésiné sur sa couverture cannoise et comptabilise la bagatelle de 220 millions de vues à travers le monde sur ses vidéos dédiées à la manifestation. 

Parmi les partenaires français de longue date, AlloCiné recense pour sa part, 13 millions de vues cumulées sur la totalité de ses contenus dédiés – y compris de ses deux envoyés spéciaux influenceurs. Antton Racca, le TikTokeur aux 3,6 millions d’abonnés a, de fait, été très visible (750 000 spectateurs sur son Red Carpet Live de la soirée Elvis avec Warner !). Idem pour Mélanie Toubeau, alias La Manie du Cinéma, dont la vidéo “C’est quoi un film cannois”, en compagnie du vice-président de l’Afcae Guillaume Bachy, a notamment été très remarquée. Sans compter les formats innovants de la rédaction AlloCiné, dont une virée sur le porte-avion Charles de Gaulle à la recherche de… Tom Cruise. 

Toute cette effervescence créative, aux côtés d’un partenariat télé renouvelé (exit Canal+, bienvenue France Télévisions avec des score records de retransmissions de cérémonies*), a marqué l’arrivée en force des plateformes sociales dans le jeu médiatique cannois. De fait, cela fait déjà longtemps que les “RS” ont été identifiés par la filière cinéma comme le nouvel espace incontournable pour communiquer, marketer et, en bref, exister. Un mouvement accompagné de près par le CNC, en sa qualité de Centre national de la cinématographique ET de l’image animée – une de ses tables rondes cannoise ayant été, en l’occurrence, dédiée à l’accompagnement des vidéastes du web vers d’autres écrans.

Pour autant, la mutation ne va pas sans accroc, comme l’a montré le mini-feuilleton TikTok, l’autre nouveau partenariat “à la page” du Festival de Cannes, avec la démission puis le retour de Rithy Panh à la présidence du jury de son  #TikTokShortFilm… Loin de l’impassible fixité d’une colonne Morris ou d’une colonne de critique dans la crème de la presse papier, les nouveaux médias sociaux buzzent et zappent. 

Dans ce territoire, mouvant et éphémère, le cinéma cherche de nouvelles entrées et de nouveaux public pour les salles. Pour peu qu’il ne se laisse pas happer par la matrice pour devenir une quelconque story.

* 1,77 million de téléspectateurs pour la cérémonie d’ouverture sur France 2 (la meilleure audience du Festival depuis 2011) et 3,23 millions pour la cérémonie de clôture (contre 875 000 l’année dernière pour Canal + en 2021, pour l’édition habituellement programmée début juillet à cause des restrictions Covid). 

Les News