Cannes : Cinq distributeurs en sélections

Matthias et Maxime de Xavier Dolan @shaynelaverdiere

Ad Vitam, Diaphana, Memento, Le Pacte et Pyramide : habitués de Cannes, tout comme certains auteurs qu’ils suivent depuis longtemps, ils ont encore cette année plusieurs films dans les différentes sections du festival. Et pour eux, plus qu’un marché, Cannes reste l’endroit des premières tendances et un lieu de rencontre privilégié.

Si pour eux aussi, Cannes débute par les journées AFCAE où certains de leurs films seront montrés aux exploitants Art et Essai, le festival a déjà commencé depuis plusieurs mois, dans l’attente fiévreuse de l’annonce des sélections. Avec plusieurs films éligibles, chacun commençait à se positionner dans le calendrier général des sorties, parfois assuré d’être sélectionné bien en amont, mais découvrant souvent la bonne nouvelle en même temps que tout le monde. « Pour les films français, Thierry Frémaux ne donne sa réponse à personne avant, sinon tous les producteurs du pays le harcèlent », note Xavier Hirigoyen, directeur de la distribution au Pacte. « Ainsi, si nous savions pour le Ken Loach, nous avons appris la veille au soir de la conférence de presse la sélection des quatre films français. »

Cette confirmation les heures précédant l’annonce officielle à la presse est la norme pour l’ensemble des distributeurs. Si certains, à l’image d’Ad Vitam, concèdent avoir « quelques pressentiments, mais jusqu’au dernier moment rester prudents », d’autres reconnaissent que la notoriété d’un auteur permet parfois d’être mis au courant rapidement : « Pour un film des frères Dardenne, qui ont déjà eu 2 Palmes d’or, Thierry Frémaux n’attend pas la dernière minute pour se décider », estime Didier Lacourt, directeur de la distribution de Diaphana.

Perdrix sortira le 14 août © Pyramide Films

Définir un calendrier de sorties

Pour autant, la sélection cannoise est-elle déterminante dans les choix de la date ? « C’est quand nous avons la confirmation d’une sélection que nous finalisons la date de sortie d’un film », explique Emmélie Grée, responsable de programmation chez Ad Vitam. Même son de cloche chez Pyramide : « après l’annonce, nous avons choisi de dater 4 films dans la foulée », raconte Roxane Arnold, directrice de la distribution. « Perdix le 14 août, Viendra le feu le 4 septembre, Portrait de la jeune fille en feu le 18, La Cordillère des songes le 30 octobre, comme les deux précédents films de Guzmán. Pour Nuestras Madres, film plus inattendu, nous voulons prendre le temps de bien préparer la sortie, sans doute pour 2020, de le montrer dans tous les festivals de cinéma latino de France. » Car évidemment, la médiatisation cannoise n’a pas le même impact selon les films.

Du côté du Pacte, « Sybil sortira sur 350 copies le 24 mai pendant Cannes, où nous pensons que le film va plaire. Le précédent film de Justine Triet, Victoria, ayant rassemblé 700 000 spectateurs à sa sortie et plus de 3 millions récemment à la télévision, nous souhaitons profiter de cette notoriété. » Quant à Yves de Benoît Forgeard, qui fait la clôture de la Quinzaine, c’est une comédie parfaite pour la Fête du cinéma : « L’histoire d’un frigo intelligent, c’est un peu notre Her à la française ! » Mais Xavier Hirigoyen ajoute que « pour Les Misérables, premier long métrage de Ladj Ly, qui est issu du collectif Kourtrajmé et a tourné dans la cité de Montfermeil où il a grandi, il ne nous est jamais venu à l’esprit de le sortir au moment du festival. Ladj Ly n’est pas encore connu et nous prévoyons une tournée de 50 dates dans toute la France, y compris en banlieue, pour une sortie entre octobre et novembre ».

Pour Emmélie Grée aussi, « bien sûr l’accueil cannois est important, mais c’est la particularité du film, le marché et la disponibilité des équipes pour faire la promo qui sont décisives pour choisir la date de sortie. Pour Zombi Child, dont nous ne doutons pas du bon accueil à la Quinzaine, Bertrand Bonello, mais aussi la production, l’attaché de presse, le marketing étaient d’accord pour une sortie dans la foulée de Cannes : nous avons donc confirmé la date du 12 juin. En revanche pour Le Traître de Bellocchio, film ample que nous avons coproduit, début novembre est une période parfaite. »

Yves ©Ecce Films_2019

Diaphana sortira le film des frères Dardenne simultanément à Cannes, « comme nous l’avions fait pour Le Gamin au vélo et Deux jours, une nuit, ce qui avait bien fonctionné ». Didier Lacourt ajoute que « pour Le Daim, nous avons hésité à sortir dès l’ouverture de la Quinzaine, mais beaucoup de films sortent déjà pendant le festival. Et en juin, Jean Dujardin sera disponible pour faire une petite tournée province, avec Quentin Dupieux, qui a beaucoup aimé en faire pour Au poste ! ». Chez Memento, pas de sortie pendant Cannes mais viendra rapidement La Femme de mon frère pendant la Fête du cinéma début juillet. « Sur cette période, le public cinéphile a envie de se divertir avec des comédies sentimentales, pétillantes », avance Franck Salaün, directeur de la programmation, tandis que pour Le Lac aux oies sauvages, « ovni mélangeant les genres, nous hésitons à en faire un objet rare ou plus accessible. La sortie en août sera fonction de l’accueil de l’œuvre en Chine, où Diao Yi’nan est une star ». Film d’ouverture des journées AFCAE, Les Hirondelles de Kaboul profitera de plusieurs festivals estivaux pour accompagner sa sortie le 4 septembre. Pour leur première collaboration, le distributeur tente une sortie le 30 octobre sur 150-200 copies pour le nouveau Honoré, Chambre 212. « Nous le sortons sur un marché important avec l’ambition d’être le film d’auteur français de la Toussaint, où il y a peu de films de ce type. »

Le lac aux oies sauvage ©Memento

Un marché sur l’avenir

Être à Cannes booste-t-il forcément la carrière d’un film ? Il est évident qu’une Palme d’or change la vie d’un Oncle Boonmee d’Apichatpong Weerasethakul ou plus récemment d’Une affaire de famille, qui a cumulé plus de 770 000 entrées, soit le meilleur résultat tricolore pour Kore-Eda. En 2014, Winter Sleep avait également bénéficié de l’effet Palme pour atteindre les 360 000 entrées, soit le double des estimations. Pour son distributeur Memento, « si le festival est un accélérateur, il est essentiel que les films soient à la bonne place, dans les bonnes sélections ». Du côté de Pyramide, « Cannes crée toujours un buzz, positif ou négatif, et donne une première tendance qui est précieuse pour nous. Mais chaque film a sa vie, qui dépend de son profil ». Être sélectionné n’est donc pas une fin en soi, mais « récompense les choix que nous avions fait en amont sur des projets achetés sur scénario », ajoute Roxane Arnold.

Côté acquisitions, la sélection offre peu d’opportunités aux distributeurs, les films étant en général déjà achetés. « Nous nous concentrons davantage sur le marché, les rencontres avec producteurs et réalisateurs et les lectures de scénario », indique Emmélie Grée. Pour Didier Lacourt, s’il reste encore possible de découvrir des premiers films dans les différentes sections, « ceux qui sont montrés au marché, globalement, ne correspondent pas trop à la ligne éditoriale de Diaphana. Le marché d’auteur, pour nous, est plus à Toronto ou à Berlin ». Réputé pour distribuer beaucoup de titres étrangers, Memento enchaîne ainsi beaucoup de rencontres avec des producteurs venus du monde entier et très présents sur la Croisette. « Ces moments débouchent souvent sur des surprises et chaque année nous découvrons un projet. De toute façon, à Cannes, il faut avoir les yeux ouverts », note Franck Salaün. Car il reste en effet des surprises, comme a pu en avoir Pyramide : « L’année dernière nous avions acheté Sauvage juste avant Cannes, un des rares projets français qui s’était monté sans distributeur. Et il y a bien sûr la grande histoire d’Oncle Boonmee en 2010, que nous avons acquis quelques heures avant le palmarès, ce qui est rarissime aujourd’hui. » Idem pour Le Pacte, dont les rendez-vous avec des producteurs à Cannes permettent de signer des films sur scénario, « comme c’est le cas pour 95 % de nos acquisitions ».

Une Fille Facile ©Julian Torres – Les Films Velvet

Les News