Bodega, toujours d’un continent à l’autre

The Wastetown d’Ahmad Bahrami © Bodega Films

La société de distribution indépendante prévoit de sortir trois films d’ici l’été.

Fidèle aux cinématographies sud-américaines, Bodega proposera Adiós entusiasmo, premier long métrage du Colombien Vladimir Durán, à partir du 15 mars. La coproduction argentino-colombienne, précédemment sélectionnée à la Berlinale et au Festival des 3 continents de Nantes, est un étrange huis-clos familial dans un appartement de Buenos Aires. 

Après Juste une nuit d’Ali Asgari sorti le 16 novembre 2022, le distributeur retrouvera aussi le cinéma iranien. Le 7 juin avec L’Odeur du vent, qui a fait sa première européenne au dernier Festival des 3 continents. À la fois devant et derrière la caméra, Hadi Mohaghegh y transforme le quotidien d’un électricien en épopée. 

Puis, le 19 juillet, ce sera le tour de The Wastetown d’Ahmad Bahrami. Ce thriller néoréaliste en noir et blanc, sur fond de délitement d’une usine de briques à l’ancienne, avait remporté le prix Orizzonti et le prix Fipresci de la critique de la Mostra de Venise 2020. 

Les News