Aux États-Unis, Netflix diffusera les films Sony après leur sortie au cinéma

©Sony Pictures Ent.

À partir de 2022, et pour plusieurs années, tous les nouveaux longs métrages du studio sortiront en exclusivité sur la plateforme… après leur exploitation en salles ! 

À défaut d’avoir lancé sa propre plateforme, comme les autres majors, pour contrecarrer Netflix, Sony a signé un accord avec le géant du streaming qui diffusera ses longs métrages sur le territoire américain. Cet accord permet à Netflix de décrocher les droits, en exclusivité et pour plusieurs années, pour la première fenêtre de télévision payante, après celle de la salle et de la VOD. Le deal s’appuie sur l’entente de production qui existait déjà entre la plateforme et le studio sur les films d’animation, mais concernera désormais tous les labels et genres de Sony Pictures Entertainment. 

La collaboration débutera en 2022 avec des films Morbius, Uncharted, Where the Crawdads Sing et Bullet Train. Suivront également la suite attendue de l’animation Spider-Man : Into The Spider Verse, lauréat d’un Oscar, et plusieurs titres des studios Marvel comme Venom : Let There Be Carnage ou Spider-Man : No Way Home – une manière de renouer avec l’offre de super-héros alors que la majorité des titres Marvel sont désormais disponibles sur Disney+. Enfin, les franchises Jumanji et Bad Boys sont également concernées, sachant que Netflix aura la possibilité d’obtenir d’autres droits parmi le catalogue centenaire et pléthorique du studio (Columbia, TriStar, Sony Pictures Classics…). 

Enfin, Netflix aura un droit de premier regard sur les projets que Sony Pictures destine à une sortie directe en streaming, ou pour lesquels il envisage une licence streaming par la suite. La plateforme s’est par ailleurs engagée à produire certains de ces projets, qui s’ajoutent au line-up salles du studio qui conservera son volume actuel. Cet aspect de l’accord n’est pas limité au seul marché américain mais s’étend à l’échelle mondiale.

« Sony est un excellent partenaire et nous sommes ravis de renforcer notre relation grâce à cet accord avant-gardiste », a réagi Scott Stuber, responsable monde des films chez Netflix. « Cela nous permet d’intégrer, non seulement leurs franchises mondialement connues à notre catalogue américain, mais aussi d’établir une nouvelle source de films en première diffusion sur Netflix pour les cinéphiles du monde entier. » Partageant cette satisfaction, Keith Le Goy, président de la distribution monde chez Sony a déclaré que « nous produisons certains des plus grands blockbusters et des films originaux les plus créatifs de l’industrie. Cet accord passionnant démontre encore l’importance de ce contenu pour nos partenaires de distribution alors qu’ils élargissent leur audience et offrent le meilleur du divertissement ».

Selon The Hollywood Reporter, l’accord rapporterait un milliard de dollars à Sony. Mais combien à Netflix dans l’avenir ?