À Paris, le Gaumont Opéra poursuit sa mue

Le côté Premier achève sa transformation sous enseigne Pathé au moment où le côté Capucines va fermer ses portes pour une rénovation d’envergure.

Le changement de décor au cœur de Paris continue. Le Gaumont Opéra est en passe de terminer la première partie de sa transformation. Le cinéma côté Premier, rue Louis-le-Grand, est officiellement passé sous enseigne Pathé ce jeudi 10 octobre. Le parvis du site de 6 salles arbore désormais le coq jaune du groupe de Jérôme Seydoux, tandis que de nouvelles bornes ont pris place dans le hall. La rénovation totale devrait se terminer dans les prochains jours.

Le Pathé Opéra Premier ©Tanguy Colon

Ce changement arrive à point nommé face à la fermeture imminente du cinéma côté Capucines. En effet, l’établissement qui longe le boulevard des Italiens baisse le rideau ce dimanche 13 octobre, à l’issue de la dernière séance, pour entamer une rénovation intégrale. Le circuit prévoit notamment de déménager dans les locaux son siège situé actuellement vers les Champs-Élysées. Une opération qui impliquera nécessairement la baisse de capacité du cinéma de 7 salles. Le site devrait rouvrir sous enseigne Pathé en 2022.

Le Gaumont Opéra Capucines ©Tanguy Colon

Cette métamorphose du Gaumont Opéra, qui comptait jusqu’à décembre dernier 5 autres salles côté Français, n’est pas le seul chantier parisien mené par Pathé. Le groupe va achever d’ici la fin de l’année la rénovation du Pathé Wepler côté Avenue (5 écrans) ; un point d’orgue à la transformation complète du cinéma du XVIIIe arrondissement débutée en 2017 par le site côté Place (7 salles).

Viendra ensuite le passage à l’enseigne Pathé pour six des dix établissements parisiens du circuit : le Gaumont Alésia, le Gaumont Aquaboulevard, le Gaumont Convention, le Gaumont Les Fauvettes, le Gaumont Champs-Élysées et le Gaumont Parnasse. Un changement qui sera effectif d’ici deux à trois ans, à l’instar de l’ensemble des cinémas de l’Hexagone du groupe.