Assises de la parité : Le CNC renforce son engagement

La signature de la Charte pour l’inclusion dans le cinéma et l’audiovisuel. ©CNC

Ce jeudi 14 novembre, le CNC a organisé, avec le collectif 50/50, les deuxièmes assises pour la parité, l’égalité et la diversité, qui ont été l’occasion de plusieurs annonces et bilans.

Présent aux Assises, le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé « le conditionnement de toutes les aides du CNC au respect, par les entreprises qui les demandent, d’obligations précises en matière de prévention et de détection du harcèlement sexuel », explique le Centre dans un communiqué. Ce dernier organisera prochainement une grande concertation avec l’ensemble de la profession afin de préciser la mise en place de cette mesure. En parallèle, le président du CNC Dominique Boutonnat a avisé de la tenue de formations pour les employeurs des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel, afin de les guider dans l’instauration d’actions de prévention des comportements inappropriés dans les écoles, sur les tournages, dans les studios ou pendant la promotion des films.

« Le cinéma et l’audiovisuel ont une responsabilité particulière. En conditionnant les aides du CNC, nous prenons des mesures fortes pour lutter contre les violences et le harcèlement. Au-delà, la parité à tous les niveaux, et notamment dans les postes de pouvoirs, est aussi un levier fort pour changer les choses », a précisé Dominique Boutonnat. Ainsi, le CNC s’est engagé à ce que les commissions d’attribution des aides reflètent davantage la diversité de la société française.

Signature d’une charte pour l’inclusion dans le cinéma et l’audiovisuel

Ces assises ont permis la ratification par le collectif 50/50 et les principales organisations professionnelles du secteur d’une charte pour l’inclusion dans le cinéma et l’audiovisuel. Le but est, ainsi, d’améliorer la diversité dans la production, pour que le cinéma et l’audiovisuel représentent mieux la société. Une signature qui intervient quelques semaines après l’approbation de la charte pour la parité et la diversité dans la distribution et l’exploitation des films en salle, lors du dernier Congrès de Deauville.

Le CNC a également profité de l’occasion pour publier un premier bilan des mesures annoncées lors des premières assises de l’automne 2018. D’abord, 29 films ont bénéficié de la création d’un bonus de 15 % pour ceux dont les équipes sont paritaires, soit un cinquième de la production (contre 1 sur 6 qui aurait rempli les conditions en 2018). Ensuite, les commissions attribuant des aides et leur présidence respectent désormais la parité, des statistiques sur l’égalité femmes-hommes dans l’emploi sur les tournages sont dorénavant relevées et un observatoire de l’égalité dans toutes les études publiées par le CNC a été instauré. De plus, une condition de parité des jurys s’applique pour les festivals et écoles soutenus par le Centre depuis début 2019. Enfin, la parité et la place des femmes sont désormais prises en compte dans les conventions passées avec les régions concernant les actions en faveur du patrimoine et de l’éducation à l’image.